Nous sommes actuellement le 25 Mai 2018, 13:07


[TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: Le début de la fin

Modérateurs: Cyanide Team, Story Staff

  • Auteur
  • Message
Hors-ligne

Gaz

  • Messages: 512
  • Inscrit le: 04 Août 2011, 14:55

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: Premieres étape

Message09 Déc 2014, 11:07

TOUR DE FRANCE II

Etape 6: Le Creusot – Montluçon(PLA)
Gerdemann(95), Degenkolb(94), Uran(88), Fothen(96), Nerz(83), Willam(95), Swift(90), T.Fricke(94), Thömel(95)
Image

Étape plus compliquée qu'il n'y paraît, avec deux grand prix de la montagne dans les cinquante derniers kilomètres. Les sprinteurs vont devoir s'accrocher pour passer et avoir leur chance à Montluçon. On peux également voir les baroudeurs s'imposer. Et dans un soucis de revenir facilement, notre équipe avec l'accord des Katusha ne laissent partir que six hommes, à savoir Debusshere(IPS), Sillars(SKY), Rockmore(HTC), Cardoso Leal(BML), Puccio et Santambrogio(LAM). 5'03 à 100km, c'est à peu prêt l'avance maximale car Nerz, Willam et T.Fricke vont intervenir:

Image

Objectif, revenir pour le sprint intermédiaire pour espérer avoir un rythme plus calme pour les bosses du final. Objectif non réussit car l'écart chutant, 2'11 à 72km, Lorenzetto(FAV), Pichon(LCL), Vanmarcke(TSV) et Van Der Velde(WIN) sortent du peloton et reviennent devant. Ils seront imités par Butler(GRM) à 55km, bien décidé à rattraper son Tour catastrophique. Mais voilà, l'écart ne se fait pas et l'arrivé des Liquigas et Saxo Bank en tête de peloton va ruiner tout ces efforts et le peloton revient à sept kilomètres de la ligne. Un peloton ou le train Deutsche Bank peine à s'imposer. Qu'importe, Degenkolb montre quand même qu'il est l'homme à battre sur les arrivées massives en s'imposant pour la seconde fois sur ce tour:

Image

Derrière, Rodriguez Ortiz(GRM) perd encore du temps, 8'59. Le Tour de France est perdu pour lui.

1°) Degenkolb(DBK)
2°) Poulhies(LCL) m.t
3°) Dupont(OLO) m.t
4°) Kocjan(SBF) m.t
5°) Belletti(GRM) m.t
6°) Cheung(LAM) m.t
7°) Guarnieri(LIQ) m.t
8°) Boasson Hagen(SBF) m.t
9°) Janse Van Rensburg(RSH) m.t
10°) Swift(DBK) m.t

général:
1°) Ignatiev(KAT) +0'06
2°) Kelderman(BML) +5'40
3°) Simon(LCL) +5'46
6°) Willam(DBK) +5'49
point:
1°) Degenkolb(DBK) 174points
2°) Ignatiev(KAT) 113points
montagne: Butler(GRM)
jeune: Kelderman(BML)
lanterne rouge: 195°) Doran(GRM) +1h08'32



Etape 7: Auzanches – Mauriac(VAL)
Gerdemann(95), Degenkolb(94), Uran(90), Fothen(95), Nerz(83), Willam(94), Swift(90), T.Fricke(96), Thömel(93)
Image

Étape courte, 118km seulement avec un final qui comporte quelques murs, domaine des puncheurs. Étape ou ils devraient s'expliquer à moins qu'un baroudeur aille au bout. Mais pour cela, il faut sortir d'un peloton qui arrive groupé au sprint intermédiaire, ce qui permet à Degenkolb de passer en tête. Ensuite, dix hommes ont un bon de sorti dont Thömel, Pozzato(LAM) ou encore De Haes(TSV). Derrière, le maillot à poix Butler aillant loupé le coche sort à 62km. Et 22km plus loin, il est à 1'45 derrière la tête, 1'42 devant le peloton ou le gros du travail est fait par les AG2R, qui se rapprochent. 1'37 à 10km quand Thömel et Van Hoecke(IPS) se détachent:

ima tour 7-parti
Image

Une banderole qui semble inspirer les coureurs car sous cette même arche, Lander(10) dynamite le peloton. Berkhout(RAB) et Nerz répondront un peu à retardement avec Pieters(VCD). Devant, le belge se détache d'un Thömel repris par un groupe favori qui comporte ses coéquipiers Uran et Nerz, mais aussi Berkhout, Pieters, Lander, D.Martin et Kiserlovski(AST), Bonnafond(GRM), Ignatiev(1), Roche(ALM), Thomson(VCD) et Schorkmayer(SKY). Gerdemann est piégé et va s'arracher pour revenir se classer dans le même temps que ses adversaires, trop court pour devance Van Hoecke qui s'offre une victoire de prestige:

Image

1°) Van Hoecke(IPS)
2°) Lander(SBF) +0'24
3°) Pieters(VCD) m.t
4°) Uran(DBK) m.t
5°) Kiserlovski(AST) m.t
6°) D.Martin(AST) m.t
7°) Nerz(DBK) m.t
8°) Bonnafond(GRM) m.t
9°) Schorkmayer(SKY) m.t
10°) Roche(ALM) m.t

général:
1°) Ignatiev(KAT) +0'06
2°) Simon(LCL) +5'46
3°) Cabello Baena(FDJ) +5'46
4°) Willam(DBK) +5'49
point:
1°) Degenkolb(DBK) 194points
2°) Ignatiev(KAT) 119points
montagne: Butler(GRM)
jeune:
1°) Lander(SBF)
2°) T.Fricke(DBK) +0'13
lanterne rouge: 195°) Doran(GRM) +1h23'53



Etape 8: Souillac – Montauban(PLA)
Gerdemann(95), Degenkolb(94), Uran(93), Fothen(95), Nerz(83), Willam(95), Swift(90), T.Fricke(95), Thömel(94)
Image

Une des dernières occasion pour les sprinteurs de s'exprimer sur ce Tour, il n'est donc pas surprenant de ne voir aucun Deutsche Bank, tout concentrés pour ramener un peloton et Degenkolb, favori à la victoire aujourd'hui. Car devant, il y a du monde, huit hommes: De Jong(HTC), Wynants(IPS), Huenders(RAB), Cardoso Leal(BML), Blythe(SKY), De Kort(VCD), Locatelli(LAM) et Boonen(TSV). 3'57 à cent kilomètres de Montauban, 2'47 à cinquante, l'écart est bien contrôlé mais ça va devenir compliqué suite aux attaques de Vanmarcke(TSV) et Lorenzetto(FAV) dans un premier temps, puis Beppu(RSH), Nederlof(VCD), Van Der Velde(WIN), Pozzovivo(LIQ), Butler(GRM) et du champion de Moldavie Pliuschin(BML). Heureusement, les Saxo Bank viennent enfin prendre notre relai, nous permettant d'organiser notre train, perturber pas les membres de l'échappée. Conséquence, Degenkolb n'a que Swift pour l'emmener, et il doit lancer de très loin. Il va remonter l'ensemble des sprinteurs comme une bombe puis résister au retour de Guarnieri qui saute Poulhies sur la ligne pour la seconde place:

Image

1°) Degenkolb(DBK)
2°) Guarnieri(LIQ) m.t
3°) Poulhies(LCL) m.t
4°) Dupont(OLO) m.t
5°) Belletti(GRM) m.t
6°) Kocjan(SBF) m.t
7°) Ignatiev(KAT) m.t
8°) Cheung(LAM) m.t
9°) Van Der Velde(WIN) m.t
10°) Boasson Hagen(SBF) m.t

général:
1°) Ignatiev(KAT) +0'06
2°) Simon(LCL) +5'46
3°) Cabello Baena(FDJ) +5'46
4°) Willam(DBK) +5'49
point:
1°) Degenkolb(DBK) 239points
2°) Guarnieri(LIQ) 143points
montagne: Butler(GRM)
jeune:
1°) Lander(SBF)
2°) T.Fricke(DBK) +0'13
lanterne rouge: 195°) Doran(GRM) +1h30'27



Etape 9: Montauban – St-Sulpice(CLM)
Gerdemann(95), Degenkolb(94), Uran(93), Fothen(95), Nerz(83), Willam(95), Swift(89), T.Fricke(95), Thömel(94)
Image

Premier long contre la montre de ce Tour qui va établir une première hiérarchie chez les favoris avant la montagne. Les purs grimpeurs y laisseront des plumes et passeront à l'attaque dès mardi, car demain c'est repos. En tout cas Doran(GRM), la lanterne rouge de ce Tour fait parler d'elle en signant la première référence. Mais il est battu par McAllister(RSH) de plus d'une minute. Insuffisant, Rodriguez Ortiz(GRM) semble montrer des signes de mieux, en prenant la tête pour six secondes. Mais face aux purs rouleurs, il est dépassé. Mulhall(SKY) le relègue à 1'33, le champion du Luxembourg Drucker(LEO) encore plus loin. Mais trop peu car De Weert(FAV), un peu à la surprise général, se place en tête pour une petite seconde. Mais malheureux sur le prologue où il prend la seconde place, Thomson(VCD) écrase le temps du belge de 2'24. Et son temps est solide. Westra(BML) fini à 1'49 et Le Bon(ALM) à 1'45. Et il faudra attendre pour voir des coureurs simplement se rapprocher. Mais frayeur quand même avec Rasmussen(SBF) qui vient à quatorze secondes, tandis que Keldermann(BML) s'avoue vaincu aujourd'hui, il finit à cinq secondes et prendra la deuxième place de l'étape, Thomson ne sera pas battu, Willam, dernier spécialiste échouant quatrième à 0'51. Coté favori, la bonne affaire est pour Cabello Baena(FDJ) qui signe le meilleur temps, reléguant Roche(ALM) à 23 secondes, Stetina(HTC) à 31, Gerdemann à 1'10:

1°) Thomson(VCD)
2°) Keldermann(BML) +0'05
3°) Rasmussen(SBF) +0'14
4°) Willam(DBK) +0'51
5°) Boasson Hagen(SBF) +1'13
6°) Simon(LCL) +1'15
7°) Cabello Baena(FDJ) +1'39
8°) Le Bon(ALM) +1'46
9°) Westra(BML) +1'50
10°) Roche(ALM) +2'02

Niveau général, Ignatiev reste en jaune devant Willam, qui profite d'un bon chrono pour prendre la seconde place. Cabello Baena, quatrième est en position idéal pour se parer de jaune mardi lors de la première étape de montagne. Attention toutefois, Roche n'est qu'à 28 secondes, sixième, six secondes devant Fothen. Stetina, huitième, et Uran sont également dans les dix tandis que Gerdemann est treizième, à 6'45 quand même de la tête. Kiserlovski(16) pointe à 7'03, Agnoli(18) à 7'33, F.Schleck déjà à 8'01.

Image
Hors-ligne

Gaz

  • Messages: 512
  • Inscrit le: 04 Août 2011, 14:55

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: fin de 1er sema

Message26 Déc 2014, 13:05

JOURNÉE DE REPOS 1

Comme tout les ans, début juillet est la période ou les transferts se lancent, les rumeurs vont bon trains et les journées de repos sont souvent l'occasion de démarcher. Petit point au 11 juillet.

Et bien c'est pas folichon. Les équipes Pro Tour semblent dans l'attente, et les coureurs ayant refuser de prolonger commencent à se poser des questions. D'autant plus les équipes continentales semblent avoir du mal à attirer les coureurs.
Première exemple, l'un des meilleurs rouleurs du monde Brajkovic. Le slovène est annoncé du coté de Rapha – Condor ou Itera, pas très attrayant. Et ces équipe pourraient avoir du mal à s'aligner sur la demande du coureur.
Même constat pour Monier, annoncé du coté du Type 1, qui a renoncé au transfert pensant trouver mieux. Pas plus de chance pour Plussbank avec Bos.
En tout cas, la valse des sprinteurs débute. Garmin pense à Pavarin en froid à la Leopard. Cette arrivée serai fatal à Gallopin qui intéresse les polonais du CCC Polsat en quête d'un nouveau statut.
Pas de changement par contre pour Haussler qui reste en France et à la FDJ ou Van der Sande qui prolonge du coté d'Omega Pharma – Lotto, et risque de profiter du départ annoncé de Viviani.
Coté changement, on peux citer Oss, en quête d'une place de numéro un qui ne prolonge pas chez Liquigas. Même constat pour Finetto qui ne supporte pas la concurrence de Kocjan qui devrai quitter Saxo Bank.
Il n'ira surement pas chez Net App qui vient de prolonger ces deux fusées à savoir Geschke et Schmieg. Coup dur donc pour deux anciens Deutsche Bank, à savoir Barth et Dworrak, qui se retrouvent sur la sellette dans l'équipe continentale. Ce dernier, un temps annoncé chez Jo Piels, à finalement refusé l'offre. Une équipe allemande qui perdra assurément Selig, celui-ci a confirmé son départ.
En Belgique, chez Inbrew – Plakosmith plus précisément, c'est Ciolek qui garde le poste, au dépend de Roelandts qui doit trouver une nouvelle équipe. Ce n'est pourtant pas la faute de Reimer, qui a refusé une offre de contrat.

Coté leader capable de remporter un grand tour, la bonne affaire se nomme Uran. Numéro 1 mondial l'an passé et second du Giro cette année, il a choisit de ne pas poursuivre chez Deutsche Bank lassé de passer après Gerdemann, et l'avenir Seeler et Hertlein. Et aussi Olivier, la pépite hollandaise. Le coureur de 22 ans quitte la structure Rabobank pour rejoindre l'équipe allemande. Encore un pari sur l'avenir. Deux pistes ont été évoquées pour le colombien, TV Nova qui vise le Pro Tour dans les années à venir, et Astana.
L'avenir, Sicard l'était mais il s'est perdu dans un rôle d'éternel équipier. Pour sortir de ce rôle, il a choisit la Lampre qui perd Buts mais aussi Kruijswijk. Ruygh a lui prolongé
Autre talent français perdu dans un rôle d'équipier, Brice Feillu. Il décide également de vouloir changer de statut, mais sans avoir trouvé. Dommage, Movistar pensait à lui pour remonter en Pro Tour et lui aurait fait une offre refusée.
Un troisième grand espoir dans sa jeunesse fait parler de lui, A.Schleck. Alors que son frère prend sa retraite à la fin de la saison, lui pourrait sortir de la sienne. Pour son retour, trois équipes se sont placées avec HTC, qui semble vouloir tourner la page sprint, mais aussi Garmin et Sky.
Une équipe Sky qui va disparaître. Et avec, un coureur venu sur la route pour cette équipe, Thomas. Le champion du Royaume-Uni du contre la montre et de la course en ligne va quitter la structure britannique et devrai intéresser bien du monde avec sa polyvalence.
RadioShack mise elle sur la continuité en gardant Peter Velits, qui ne rejoindra donc pas son frère.

Finissons ce sujet avec les puncheurs, et un autre possible retour de congé prolongé, Gilbert. Parti de la Leopard il y a trois ans, il pourrait y revenir. A moins que l'équipe luxembourgeoise n'opte pour Illenberger qui ne devrai pas poursuivre à la Lampre.
Autre retour, Pauriol. Après s'être enterré en Russie une saison, il pourrait faire son retour en Pro Tour via le Kazakhstan. Astana serai fortement intéressé, en vu de remplacer Iglinskiy, qui portera le maillot Garmin.
Et son ancienne équipe AG2R perd encore son leader des ardennaises. Car après Pauriol, c'est au tour de Shin de s'en aller. Annoncer dans son pays chez KSPO, c'est finalement la Saxo Bank qui pourra compter dans ses rangs le premier coréen capable de gagner une grande classique.


Voilà pour ce premier point transfert.
Hors-ligne

Devous08

  • Messages: 3
  • Inscrit le: 29 Déc 2014, 08:12
  • Pseudo GameCenter: Devous08
  • XBox 360 Gamertag: aucun

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: Journée de repo

Message29 Déc 2014, 08:17

Bonne chance à vous.

----------
housse samsung galaxy alpha
housse galaxy alpha
Hors-ligne

Gaz

  • Messages: 512
  • Inscrit le: 04 Août 2011, 14:55

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: Journée de repo

Message31 Jan 2015, 12:47

TOUR DE FRANCE III


Etape 10: Castres – Querigut(MON)
Gerdemann(96), Degenkolb(93), Uran(93), Fothen(97), Nerz(85), Willam(94), Swift(89), T.Fricke(96), Thömel(95)
Image

Coudon, Pradel et Pailhère, voilà le programme du final du jour, final de la première étape de haute montagne de ce Tour. Et en tout début d'étape, le pic de Nore, qui ne permettra pas la formation de l'échappée. Le seul évènement de ce col sera dans la descente et la chute de Willam, sans gravité. S'en suit le sprint intermédiaire, remporté par Degenkolb, puis la formation d'un duo Houanard(RAB) et Locatelli(LAM), qui deviendra trio après le retour de Wellens(IPS) qui se déclare candidat au maillot blanc à poix rouge. Et pourquoi pas à la victoire d'étape car il part seul dans le col du Coudon. Attention, derrière Astana et Deutsche Bank sont en position:

Image

Et ce n'est pas pour un tempo, mais déjà pour la bagarre que ces équipes se postent en tête de peloton. Pour nous Willam, pour les kazakhs, Jiao, Tleybaev, D.Martin et Renev. Et leur travail fait exploser les coureurs. Swift, Degenkolb et Thömel sont lâchés, même constat pour Nerz chez nous puis Willam qui ne peux suivre le groupe. Mais pas un gros groupe, neuf coureurs seulement. Ce groupe? Un HTC avec Stetina, un coureur de la française des jeux Cabello Baena, également le mieux classé au général lui qui est troisième, trois Astana avec Renev, D.Martin autour de Kiserlovski, et quatre Deutsche Bank avec T.Fricke, Uran, Fothen et Gerdemann. Au sommet du col du Coudon, ce groupe reprend Locatelli et pointe à 0'59 de Houanard, 3'37 derrière Wellens seul en tête. Roche(ALM) et le maillot jaune sont à 1'12. Un écart qui va grandir dans le col du Pradel, col qu'a emmené T.Fricke en continuant l'écrémage:

Image

Au sommet, il n'a plus que Uran et Gerdemann dans sa roue. Kiserlovski, D.Martin et Cabello Baena accusent quelques longueurs tout comme Stetina et Fothen. Renev est lâché et bientôt repris par Roche, Bonnafond(GRM), Agnoli(LIQ) et Valls(RSH) qui font l'effort derrière, mais déjà à prêt de trois minutes. Et malgré leur entente, ces leaders s'usent tandis que devant, ni Gerdemann, ni Kiserlovski n'ont encore eut à s'employer. Ça aura lieu dans le Port de Pailhère pour le croate car T.Fricke s'écarte et Uran hausse le rythme, partant avec Gerdemann pour revenir sur Wellens à 21km de la ligne:

Image

Le croate ne s'affole pas et revient au train avant d'attaquer le duo Deutsche Bank à 18km de la ligne, moment ou Gerdemann se met en marche à son tour. Il va faire une montée au train pour reprendre le coureur de la formation kazakh, avant même de le distancer légèrement dans le dernier kilomètre d'ascension. Sans conséquence, il reviendra dans la descente et les deux coureurs finiront les sept derniers kilomètres de l'étape ensemble pour se jouer la gagne. Et dans le petit mur final à huit pourcents, c'est le double tenant du titre, Gerdemann, qui se montre le plus fort pour signer sa première victoire sur cette édition du Tour de France:

Image

Derrière, les coureurs en finissent par petit groupe, les Deutsche Bank d'abord. Fothen est troisième à 2'20 tout de même, Uran quatrième, T.Fricke cinquième. Pour les favoris, Valls concède 4'06, Agnoli, Bonnafond, Stetina et Cabello Baena 5'11 tandis que Roche laisse 6'24. Ils vont devoir prendre des risques pour faire dérailler les deux machines Astana et Deutsche Bank, responsable de cette étape de folie

1°) Gerdemann(DBK)
2°) Kiserlovski(AST) +0'11
3°) Fothen(DBK) +2'22
4°) Uran(DBK) +3'20
5°) T.Fricke(DBK) m.t

6°) Valls(RSH) +4'06
7°) Wellens(IPS) +4'28
8°) D.Martin(AST) +5'11
9°) Agnoli(LIQ) m.t
10°) Cabello Baena(FDJ) m.t

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) Kiserlovski(AST) +0'29
3°) Fothen(DBK) +1'34
point:
1°) Degenkolb(DBK) 259points
2°) Guarnieri(LIQ) 158points
montagne: Butler(GRM)
jeune:
1°) T.Fricke(DBK)
2°) Wellens(IPS) +7'03
lanterne rouge: 195°) Doran(GRM) +2h18'28



Etape 11: Querigut – Mantet(MON)
Gerdemann(97), Degenkolb(94), Uran(94), Fothen(98), Nerz(85), Willam(95), Swift(89), T.Fricke(96), Thömel(94)
Image

131km seulement aujourd'hui, les organisateurs semblent vouloir une étape animée. Mais y aura-t-on droit après la démonstration d'hier? En attendant, une échappée de huit se forme avec Locatelli(LAM), encore lui, Mironov(KAT), Bauer(WIN), Salleh(SKY), Debusshere(IPS), Diaz(LEO), Swift et Degenkolb, revenus en disputant le sprint. 4'01 à 53km quand Agostini(FAV) sort d'un peloton emmené déjà par Renev(AST). L'écrémage est en marche, et à 33km de la ligne, ils ne sont plus que 60 dans le peloton d'où sort Wellens(13) et Valls(11):

Image

Il manque déjà des top trente à l'image de Salerno(22), Schorkmayer(28) ou Simon(26). Thömel s'accroche mais ne va pas tarder à sauter. Valls lui part seul et reprend les membres de l'échappée un par un, Swift dans les premiers, lui qui est repris par le peloton à 28km de la ligne. Un peloton ou T.Fricke se met à la planche et où Kiserlovski(2) peine à se maintenir en haut de groupe. Cela lui sera fatal dans le col de Jou, ou il n'est pas avec Gerdemann(1), Fothen(2), Uran(4), Cabello Baena(5), T.Fricke(6), Stetina(7), Roche(8), Agnoli(9), Bonnafond(10), Willam(14), Kochetkov(15), Macak(27), Hesselbarth(FDJ), Pozzovivo(LIQ) et Butler(GRM). A 15km, Valls a 0'35 d'avance sur Agostini, 0'37 sur Roche et Agnoli à l'attaque du groupe qui a perdu Willam, Macak, Hesselbarth, Pozzovivo et Kochetkov. Kiserlovski est pointé à 1'40:

Image

Le croate fait alors l'effort avec Wellens, autre piégé. Devant, T.Fricke abat encore un gros travail avant de laisser sa place à Uran à six kilomètres de la ligne. Les accompagnateurs Deutsche Bank en font alors les frais et à cinq kilomètres du sommet, Valls est repris par un trio Uran, Fothen et Gerdemann. L'espagnol tentera de sortir, sans succès, repris par Fothen à 2,5km de la ligne. Un Fothen qui va tenter de s'accrocher à son leader, sans succès. Il perd sa roue dans le dernier kilomètre et assiste au levé de bras de Gerdemann pour franchir la ligne 0'38 après. Uran bat Valls au sprint pour la troisième place tandis que T.Fricke est cinquième. Belle seizième place de Willam également qui finit derrière Kiserlovski, qui perd 3'05:

[url=http://www.hostingpics.net]Image

1°) Gerdemann(DBK)
2°) Fothen(DBK) +0'38
3°) Uran(DBK) +0'58

4°) Valls(RSH) m.t
5°) T.Fricke(DBK) +1'48
6°) Agnoli(LIQ) m.t
7°) Cabello Baena(FDJ) +2'13
8°) Bonnafond(GRM) +2'23
9°) Roche(ALM) m.t
10°) Stetina(HTC) m.t

A noté que Mathe(FDJ) et Vandeale(TSV) n'ont pas réussi à rester avec le grupetto jusqu'au bout. En décrochant dans le dernier kilomètre, ils ne parviennent pas à finir dans les délais. Doran(GRM) reste donc lanterne rouge à plus de trois heures de Gerdemann, qui possède maintenant 2'12 d'avance sur son dauphin Fothen. Kiserlovski est à 3'34. A la sortie des Pyrénées, Gerdemann semble déjà bien parti pour remporter son troisième Tour consécutif. En tout cas, la Deutsche Bank écrase la course, avec quatre coureurs dans les six du général:

Image
Hors-ligne

Gaz

  • Messages: 512
  • Inscrit le: 04 Août 2011, 14:55

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: Début de semain

Message09 Mars 2015, 19:27

TOUR DE FRANCE IV


Etape 12: Narbonne – Viaduc de Millau(VAL)
Gerdemann(97), Degenkolb(93), Uran(94), Fothen(99), Nerz(86), Willam(95), Swift(89), T.Fricke(97), Thömel(94)
Image

Étape pour baroudeur sur le papier. Après, Gerdemann a montré des signes de faiblesse sur une étape similaire en première semaine et ses adversaires voudront peut-être l'attaquer aujourd'hui pour le faire craquer, ce qui réduirait les chances de victoire de Arguelyes Rodriges(KAT), Hsiao(WIN), N.Boom(BML), Kruopis(SKY), Sillars(SKY), Nerz, Debusschere(IPS), Cheung(LAM), Tennant(FDJ), Drucker(LEO) et Van Diermen(VCD) à zéro. Nerz sait qu'il tient une chance de victoire et s'emploie devant, faisant régulièrement décrocher Boom, Drucker et Kruopis. A cent kilomètres de la ligne, ils sont à 0'30 de la tête, 7'33 devant un peloton emmené par les Garmin. Gros travail des américains qui réduisent le peloton à 41 dans le Col de Coustel, avant jonction dans la plaine. Puis ils feront un bras de fer avec le reste du peloton dans la plaine suivant la côte de Gissac:

Image

En effet, Aubert, Peterson et Miller ont pris une quarantaine de seconde sur le peloton en compagnie de Fothen(2), Uran(4), Gerdemann(1), Ignatiev(24) et leur leader Bonnafond(11). Le peloton de 74 a lui perdu un top trente, Bakelants(20). Tout rentrera dans l'ordre à cinquante kilomètres de la ligne, après vingt kilomètres de lutte. Devant, l'écart a fondu passant de plus de neuf minutes à seulement six au pied de la montée du plateau de Levezou. Dans celui-ci, Nerz durcit le rythme et part seul laissant ses anciens compagnons se faire reprendre par un peloton qui s'égraine:

Image

Dans les premiers lâchés Swift et Thömel mais aussi Roy(28) et Degenkolb. Willam s'accroche courageusement mais n'est plus dans le groupe favori au sommet. Mais avec Wellens(12) ou Armee(18), à plus d'une minute du groupe. Dans ce groupe, les maillots Astana et AG2R la Mondiale ont fait leur apparition en tête et vont continuer à diminuer les deux minutes d'avance de Nerz, seul en tête qui donne tout. Mais voilà, ces efforts d'équipier entrainent les attaques de D.Martin(16), Bonnafond(11), F.Schleck(13) et Cabello Baena(5) à 14km de l'arrivée, condamnant un courageux Nerz:

Image

La présence de l'espagnol gène car seulement à six minutes au général et c'est Fothen qui va faire l'effort pour revenir avec la meute restante. A sept kilomètres du viaduc de Millau, ils sont encore 19 à pouvoir l'emporter et Kiserlovski(3) tente le tout pour le tout. Le croate est immédiatement pris en chasse par Fothen puis Uran qui va abattre un gros travail. Trop gros d'ailleurs car Kiserlovski ne peux résister et devra se contenter d'une place d'honneur. Une seconde place au final en résistant de justesse à Gerdemann et T.Fricke qui finissent dans le même temps qu'Uran. Le reste du groupe concède 0'24 tandis que Fothen paye ses efforts et lâche une minute, permettant à Kiserlovski de revenir à 22 secondes:

Image

1°) Uran(DBK)
2°) Kiserlovski(AST) m.t
3°) Gerdemann(DBK) m.t
4°) T.Fricke(DBK) m.t

5°) Bonnafon(GRM) +0'24
6°) Cabello Baena(FDJ) m.t
7°) Roche(ALM) m.t
8°) D.Martin(AST) m.t
9°) Valls(RSH) m.t
10°) Stetina(HTC) m.t

A noté un changement de lanterne rouge. En effet, Doran(GRM) ainsi que cinq autres coureurs finissent hors délai. C'est Fiedler(LEO) qui occupe désormais cette place.

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) Fothen(DBK) +3'12

3°) Kiserlovski(AST) +3'34
point:
1°) Degenkolb(DBK) 283points
2°) Guarnieri(LIQ) 158points
montagne:
1°) Gerdemann(DBK) 56points
2°) Butler(GRM) 43points
jeune:
1°) T.Fricke(DBK)
2°) Wellens(IPS) +16'19
lanterne rouge: 187°) Fiedler(LEO) +3h25'13



Etape 13: Millau – Beaucaire(PLA)
Gerdemann(98), Degenkolb(93), Uran(95), Fothen(99), Nerz(85), Willam(95), Swift(87), T.Fricke(97), Thömel(94)
Image

Si l'on regarde le parcours restant, cette étape devrait-être la dernière occasion pour les sprinteurs de se jouer la gagne avant les Champs Elysée. Seulement, demain c'est la Montagne de Lure et le Ventoux au programme et les étapes dans les alpes sont difficile. C'est pourquoi le groupe de onze peux se jouer la gagne si les sprinteurs décident de garder leur force. De notre coté en tout cas, le choix est fait, on ne roulera pas laissant le groupe de tête prendre le large, 5'43 à cent kilomètres de l'arrivée:

Image

Dans le peloton, pas de Saxo Bank – FedEx ou Liquigas mais plutôt les maillots Lotto, HTC ou Winamax. Pas d'équipe de sprinteur donc et la gagne risque d'être disputée par les baroudeurs du jour. Confirmation à cinquante kilomètres de la ligne, l'écart est passé au delà des neuf minutes et continu de croitre. Van Diermen(VCD) le comprend et dynamite l'échappée, partant à 17km de la ligne avec Arguelyes Rodriges(KAT) et Beppu(RSH). Ils feront le trou et se joueront la gagne qui revient au russe. Degenkolb pli le peloton dix minutes plus tard:

1°) Arguelyes Rodriges(KAT)
2°) Beppu(RSH) m.t
3°) Van Diermen(VCD) m.t
4°) Santambrogio(LAM) +0'58
5°) Kruopis(SKY) m.t
6°) Ravard(FDJ) m.t
7°) Cardoso Leal(BML) m.t
8°) Drucker(LEO) m.t
9°) Schets(IPS) m.t
10°) Canuti(FAV) m.t

12°) Degenkolb(DBK) +10'06

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) Fothen(DBK) +3'12

3°) Kiserlovski(AST) +3'34
point:
1°) Degenkolb(DBK) 291points
2°) Guarnieri(LIQ) 160points
montagne:
1°) Gerdemann(DBK) 56points
2°) Butler(GRM) 43points
jeune:
1°) T.Fricke(DBK)
2°) Wellens(IPS) +16'19
lanterne rouge: 187°) Fiedler(LEO) +3h25'13



Etape 14: Tarascon – Station de Lure(MON)
Gerdemann(98), Degenkolb(93), Uran(95), Fothen(98), Nerz(85), Willam(95), Swift(86), T.Fricke(97), Thömel(95)
Image

Pour la huitième fois, le Tour passe par le Ventoux sans s'y arrêter. Il restera alors 68km de plaine avant les treize de la montagne de Lure pour rejoindre l'arrivée. Espérons que se ne soit pas trop et que l'on assiste à un duel dès le mont chauve. En attendant, ils sont onze devant et toujours les mêmes à savoir Van Hoecke(IPS), Sillars(SKY), Belleti(GRM), Timmer(RAB), Rosseler(RSH), Hsiao(WIN), Tennant(FDJ), Vanmarcke(TSV), Arguelyes Rodriges(KAT), Drucker(LEO) et Cheung(LAM). 6'27 au pied du Mont Ventoux, ils sont partis pour 21km d'ascension devant Roy(28) qui sort du peloton. Il fera la monté seul pour basculer à une minute de Timmer qui passe en tête, plus de onze minutes devant le peloton

Image

Autre attaque à signaler, celle de Pliuschin(BML) dans les derniers kilomètres d'ascension qui va passer la plaine entre les deux groupes. A cinquante kilomètres de but, il est à 4'31 de la tête, 7'03 devant un peloton où les HTC et AG2R ont pris le rythme sans pour autant réduire l'écart. Conséquence, le groupe de tête a 13'23 d'avance au pied de la montée finale sur un peloton groupé. Le Ventoux aura été escamoté, pas la montagne de Lure. Avant même le pied, Roche(9) et Valls(10) passent à l'offensive:

Image

La réaction vient des Astana qui vont immédiatement étirer un peloton qui hausse le rythme. La montée finale est étroite et il faut arrivée placé au pied. T.Fricke(5) le comprend et vient emmener son leader Gerdemann(1) mais aussi Uran(4) et Fothen(2) dans les premières rampes, reprenant Roche et Valls. Derrière, le peloton a explosé et dans le groupe favori, on retrouve outre les coureurs cités précédemment Hesselbarth(29), Renev(17), Cabello Baena(6), Stetina(7), Agnoli(8), Bonnafond(11), Wellens(13), D.Martin(16), Butler(21) et F.Schleck(12). Kiserlovski(2) est également là mais semble limite de rupture, trainant en queue de groupe:

Image

Défaillance ou bluff? La réponse viendra rapidement car alors qu'il reste cinq kilomètres d'ascension pour son groupe, il va chercher Roche et Cabello Baena qui attaquent encore. T.Fricke ramène lui le groupe ou Fothen semble en difficulté. Et il ne sera pas aidé par les échappées repris qui vont le gêner dans le dernier kilomètre, lui faisant perdre 49s sur les autres favoris. T.Fricke règle ce groupe avec onze secondes d'avance, mais à presque sept minutes d'un Roy héroïque, qui aura réussi un grand numéro aujourd'hui:

1°) Roy(LCL)
2°) Arguelyes Rodriges(KAT) +6'10
3°) T.Fricke(DBK) +6'34
4°) Cabello Baena(FDJ) +6'42
5°) Uran(DBK) m.t
6°) Kiserlovski(AST) m.t
7°) Gerdemann(DBK) m.t
8°) Pliuschin(BML) m.t
9°) Roche(ALM) m.t
10°) Stetina(HTC) m.t

Au général donc, Fothen perd deux places et sort du podium provisoire au profit d'Uran. Avec 3'34 d'avance, Gerdemann peux voir venir mais la lutte s'annonce belle entre Kiserlovski et la Deutsche Bank pour le podium. Triplé à Paris? En tout cas ce n'est pas le cas aujourd'hui comme le montre les classements:

Image
Hors-ligne

Gaz

  • Messages: 512
  • Inscrit le: 04 Août 2011, 14:55

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France:De Nabonne aux A

Message11 Avr 2015, 19:24

TOUR DE FRANCE V


Etape 15: Sisteron – Savines-le-Lac(VAL)
Gerdemann(98), Degenkolb(92), Uran(94), Fothen(98), Nerz(86), Willam(95), Swift(86), T.Fricke(97), Thömel(95)
Image

Étape courte, veille de journée de repos et le sommet du Col du Pontis à onze kilomètres de la ligne, de quoi envisager une belle étape. Pas de Deutsche Bank pour dynamiter par contre, Nerz c'est glissé dans l'échappée du jour qui comporte également M.Santambrogio(LAM), Neyens(OLO), Mironov(KAT), Debusschere(IPS), Van Neck(TSV), Courteille(ALM), Houanard(RAB), Nederlof(VCD) et Bauer(WIN) qui ont, à 70km de la ligne, 0'27 d'avance sur Drucker(LEO) et Salleh(SKY), une minute sur N.Boom(BML) et De Haes(TSV) et six minutes sur le peloton. Un groupe qui se disloque au fur et à mesure des ascensions qui voient Nerz et Houanard s'en aller dans le Col de la Bréole:

Image

Derrière, le peloton laisse aller, 7'34 de retard à 45km de la ligne. Mais un évènement va précipiter les choses, l'attaque de Valls(RSH) à 32km de Savines le Lac. Dixième à plus de onze minutes, il n'est pas si dangereux que ça mais hors de question de laisser filer un membre du top dix et T.Fricke va se mettre au travail. Le maillot blanc fait exploser le peloton, mais pas Roche(8) et Bonnafond(11) qui rejoignent l'espagnol. Renev et D.Martin(AST) embrayent alors pour leur leader croate et reviendront à 17km de la ligne, avant qu'il ne passe à l'offensive deux kilomètres plus loin:

Image

Uran embraye avec Gerdemann et Fothen. Devant, Nerz part seul et possède 3'25 d'avance sur le croate, poursuivi par le trio Deutsche Bank qui a lâché le reste du groupe favori. Un trio ou Uran fait le gros du travail tandis que Fothen semble lutter pour s'accrocher. Mais au courage, il est encore avec ses coéquipiers à un kilomètre du sommet et aperçoit Kiserlovski reprendre Nerz, pas récompensé de ses efforts:

Image

Uran lui l'est. En effet, il ramène le trio sous la banderole du classement de la montagne, moment où Kiserlovski place une seconde banderille. Le colombien répond facilement, de même pour Gerdemann. Nerz et Fothen sont lâchés et se contenteront des quatrième et cinquième place de l'étape. Car devant, malgré que nos deux coureurs ne passe pas un relai, l'écart est fait et le trio se joue la gagne avec 0'54 d'avance. A ce jeux, Uran est le plus véloce et s'impose pour la seconde fois devant Kiserlovski et le maillot jaune:

Image

1°) Uran(DBK)
2°) Kiserlovski(AST) m.t
3°) Gerdemann(DBK) m.t
4°) Fothen(DBK) +0'54
5°) Nerz(DBK) m.t

6°) D.Martin(AST) m.t
7°) Roche(ALM) m.t
8°) T.Fricke(DBK) +2'20
9°) Bonnafond(GRM) m.t
10°) Agnoli(LIQ) m.t

A l'autre bout du classement, le Tour s'arrête à la deuxième semaine pour Shelton(SKY), De Angelis(LAM), Melchiot(BML) et Kremer(VCD) qui finissent hors délai. Les 183 coureurs restant vont eux profiter d'une journée de repos avant d'attaquer la dernière semaine entièrement alpestre. On devrai y voir Uran et Kiserlovski se battre pour la seconde place voir Fothen, même si ce dernier montre des signes de faiblesse. L'autre lutte sera pour le maillot de meilleur grimpeur, les autres classements semblant désormais joués:

Image



JOURNÉE DE REPOS 2

Deuxième journée de repos et deuxième journée transfert sur les routes du Tour. Continuons notre petit aperçu des effectifs 2017:
Et on va commencer par AG2R qui vient de confirmer l'arrivée de deux coureurs. Le premier a déjà porté les couleur de l'équipe savoyarde en la personne de Demare. Et en plus du sprinteur français, c'est un nouveau leader en la personne de B.Feuillu, en quête de victoire. De quoi remplacer Roche qui a annoncé ne pas prolonger.
Autre coureur de Grand Tour qui n'a pas prolongé, Gesink. Le hollandais ne devrai pas rester à la RadioShack où il est revenu en début de saison. Un nouveau désir de changer d'équipe qui semble agacé les équipes car seul NSP semble s'être positionné sur le hollandais.
Enfin, bonne affaire pour l'équipe slovène Butan Plan. En quête de reconnaissance, elle vient de recruter Slagter qui devient le leader de l'équipe.

Coté sprint, la valse italienne se confirme. Pavarin a officialisé son arrivé chez Garmin. Et la Leopard n'a pas tardé à le remplacer en annonçant le lendemain la signature de Modolo. Enfin, Viviani, dernière pointure transalpine est annoncé du coté de la Movistar.
Coté HTC, une nouvelle tête pourrai faire son arrivée avec Boeckmans. Le coureur du Team NSP est en froid avec son équipe et ne devrai pas poursuivre l'aventure. De bonne augure pour HTC donc qui pourrai voir Greipel s'en aller, tandis que Poljanec portera les couleurs de Vini Fantini. Gatto a lui prolongé.
Même chose pour Gavazzi qui a l'air de se plaire du coté de Landbouwkrediet, car il continu l'aventure continentale.

Coté grosse cuisse, le champion de Russie du contre la montre Ovechkin quitte Itera pour le Pro Tour. Mais pas Katusha car c'est Astana qui pourra compter sur lui.
Des russes qui sont assez demandés à l'image de Kuznetsov. Si il ne restera pas chez Liquigas, il est très demandé et devrai pouvoir trouvé facilement un nouveau maillot.
Attention tout de même car les affaires chez les puncheurs sont nombreuses. Car Spilak se retrouve également disponible n'étant pas conservé par la Rabobank.
Même constat pour Gasparotto qui ne souhaite pas baisser son salaire, et ne sera pas conserver par les belges de Landbouwkrediet.
Même constat pour LCL qui va devoir laisser filer C.Pineau, mais surtout Kadri, faute d'accord. Sans piste, le second devrai trouver facilement. Mais pas dit qu'il conserve son rôle de leader.
Vanendert n'a lui que l'embarra du choix. La Rabobank et Winamax sont sur les rangs.

On va finir en parlant de flandriens. Pisté par Omega Pharma – Lotto, Selvaggi ne prolonge pas avec la Leopard. Toute fois il ne rejoindra pas l'équipe belge n'ayant trouvé d'accord.
BankMiro Lotterij en a elle eut un avec Vreugdenhill qui quitte la Rabobank pour venir épauler Farrar avant d'avoir le rôle de leader sur les pavés.

Voilà pour ce second point assez calme sur les transferts. Espérons que cela se décante d'ici la fin de saison. Une chose est sur, le recrutement de la Deutsche Bank est clos. Car en plus de Oliver, les deux autres recrus sont signés sans que les noms ne soient dévoilés. On parle d'un gros moteur ainsi qu'un sprinteur mais sans en être sur. En tout cas, ils remplaceront Uran, qui n'a pas souhaité prolongé, Ries et Nuber qui ne seront pas conservés.
Hors-ligne

Gaz

  • Messages: 512
  • Inscrit le: 04 Août 2011, 14:55

Re: [TET->Deutsch Bank-2016] Tour de France: Fin de semaine

Message01 Mai 2015, 13:58

TOUR DE FRANCE VI


Etape 16: Gap – Grenoble(VAL)
Gerdemann(97), Degenkolb(90), Uran(93), Fothen(96), Nerz(86), Willam(97), Swift(86), T.Fricke(97), Thömel(94)
Image

Voici l'apéro de cette dernière semaine et le prémisse de deux étapes décisives. Le mot d'ordre au niveau de l'équipe, s'économiser si ce n'est Nerz, encore devant pour essayer de décrocher sa victoire d'étape. Avec lui, Brandt(HTC) et Diaz(LEO) ses deux plus sérieux candidats à la victoire si l'échappée va au bout mais aussi Santambrogio(LAM) et Debusschere(IPS), encore et toujours devant. 8'34 à cent kilomètres, l'écart ne va jamais décroitre, 14'44 à 50km, aucun leader n'a voulu de l'étape, gardant leurs forces pour les deux étapes à venir. Nerz lui va s'employer. Dans le col du Fau, il part avec Brandt et Diaz:

Image

Puis c'est l'américain qui saute dans le Col de l'Arzelier, un kilomètre avant l'argentin qui ne peux suivre l'allemand, parti pour une victoire supplémentaire dans sa carrière. Au sommet, il a 1'51 d'avance, à l'arrivée, plus de cinq minutes. Gros coup du vainqueur qui prend également la tête du classement de la montagne, mais aussi plus de vingt minutes au peloton plié par Degenkolb, lui permettant de revenir aux portes du top dix, douzième.

Image

1°) Nerz(DBK)
2°) Diaz(LEO) +5'29
3°) Santambrogio(LAM) +7'07
4°) Brandt(HTC) m.t
5°) Debusshere(IPS) m.t
6°) Degenkolb(DBK) +21'23
7°) Hivert(FDJ) m.t
8°) Swift(DBK) m.t
9°) Impey(LIQ) m.t
10°) Houanard(RAB) m.t

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) Kiserlovski(AST) +3'34
3°) Uran(DBK) +3'42
point:
1°) Degenkolb(DBK) 321points
2°) Guarnieri(LIQ) 160points
montagne:
1°) Nerz(DBK) 64points
2°) Gerdemann(DBK) 60points
3°) Uran(DBK) 44points

4°) Butler(GRM) 43points
jeune:
1°) T.Fricke(DBK)
2°) Wellens(IPS) +19'23
lanterne rouge: 183°) Fiedler(LEO) +4h35'05



Etape 17: Grenoble – L'Alpe d'Huez(MON)
Gerdemann(97), Degenkolb(90), Uran(93), Fothen(96), Nerz(87), Willam(97), Swift(84), T.Fricke(97), Thömel(94)
Image

Croix de Fer puis l'habituel enchainement Télégraphe-Galibier et enfin le col de Sarennes pour ce qui est peut-être l'étape reine de ce Tour de France 2016. Surtout si les coureurs s'y mettent. Car derrière Sillars(SKY), Van Hoecke(IPS), Ligthart(RAB), Frusto(LAM), Mironov(KAT), Albert(OLO), Rodriguez Ortiz(GRM) et Torken(VCD), le peloton va durcir. Bakelants, déjà qui sort à 141km de la ligne, puis Thömel, Swift et Degenkolb dans la fin du col de la Croix de Fer, permettant au peloton de pointer à 11'28 du vénézuélien, parti logiquement avec la surprise Torken:

Image

Derrière le duo, Albert à 0'37, Frusto à 2'04, Bakelants qui est revenu avec Ligthart à 2'21 tandis que Mironov, Van Hoecke et Sillars sont déjà à 4'11. Le peloton bascule pourtant au quasi complet, c'est donc Nerz qui embraye dès le pied du Télégraphe. Et ça change tout, ils ne sont plus que 44 dans le roue du porteur du maillot à poix qui ne s'écartera qu'à la sortie de Valloire, au pied du Galibier qu'attaque Hesselbart(27), Kochetkov(16), Pozzato(23) et Macak(21) pied au plancher en sortant à 65km de la ligne:

Image

Des attaques pour rien car dans la foulée, c'est au tour d'une des surprises de la course, Willam, d'embrayer. Au sommet du Galibier, il ne reste plus que vingt coureurs dans le groupe favori avec Willam, T.Fricke, Fothen et Gerdemann Du top trente, il manque Kochetkov, Armee(24), Nerz(12), Agostini(30), Roy(27), Veikkanen(25), Kelderman(26), De Weert(29) et Lander(20). Devant ce groupe, il ne reste plus que Hesselbarth, Bakelants, Torken et Rodriguez Ortiz, pour peu de temps. A 22km, il ne reste plus que le vénézuélien qui voit Valls(10) revenir:

Image

La bataille se lance et surprise, Uran coince pour suivre un groupe où Fothen fait l'effort avec Gerdemann, Stetina(9), Kiserlovski(2) et Agnoli(8). Pas d'affolement, le colombien va revenir au courage avec Bonnafond(11) sur un groupe ou Gerdemann assume pour revenir sur les attaques de ses rivaux, avant de porter un grand coup. Au sommet du col de Sarennes, il dépose la concurrence pour reprendre Valls qui avait quelques mètres de retard. Kiserlovski, Fothen, Uran, Agnoli, Bonnafond, Stetina et Cabello Baena(5) basculent à 0'42, T.Fricke à 1'42 et qui perd sans doute le top cinq. Car le duo de tête n'attend pas dans la descente et fait jeux égal avec le groupe de poursuivant:

Image

Valls va tout donner ensuite pour se détacher et essayer d'aller gagner son étape. Mais à chaque fois, le maillot jaune revient tranquillement avant de porter l'estocade dans le dernier raidar, à trois kilomètres de la ligne. Le leader du général se détache et file vers une nouvelle victoire. Au même endroit, Uran part également pour aller chercher la quatrième place de l'étape derrière Valls et Agnoli, mais aussi la seconde place du général:

Image

1°) Gerdemann(DBK)
2°) Valls(RSH) +0'52
3°) Agnoli(LIQ) +0'59
4°) Uran(DBK) +1'08
5°) Cabello Baena(FDJ) +1'42
6°) Stetina(HTC) m.t
7°) Bonnafond(GRM) m.t
8°) Kiserlovksi(AST) m.t
9°) Fothen(DBK) +3'14
10°) T.Fricke(DBK) +3'51

Au général, Gerdemann s'assure quasiment la victoire tandis que la lutte pour la seconde place va être intense entre Uran qui devance Kiserlovski de 26 secondes. Derrière, Fothen est à près de trois minutes et regarde plutôt derrière et Cabello Baena et Stetina qui vont essayer de le sortir du top cinq:

Image
Précédent

Retour vers Récits / Stories

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Majestic-12 [Bot] et 9 invité(s)

cron